Sélectionner une page

Avec les rouges en peinture sur porcelaine, je vois rouge !

 

 

Le rouge est une couleur qui n’est pas évidente dans la pratique de la peinture sur porcelaine destinée à subir une cuisson dans un four potier, et pourtant elle est si souvent présente dans ce que nous voulons peindre.

Je ne vous surprendrez pas en vous disant que le sujet que nous voulons peindre en premier est le plus souvent un joli coquelicot rouge,

C’est justement là que commence les problèmes.

Et oui, de tous temps, les rouges ont posé soucis !
Pourtant, avec quelques règles de base on peux éviter les mauvaises surprises.

 

Que dois je comprendre !

 

 

1. Dans la nature, deux couleurs manquent : le rouge et le orange. Les rouges naturels comme le rouge capucine, le rouge Pompadour,  le rouge égyptien, le rouille, l’ocre, l’abricot …. sont des oxydes métalliques naturels broyés plus ou moins finement selon les fabricants.
Ceux sont des rouges qui sont plus bruns que rouge éclatant. Les couleurs rouges dans la nature, qu’on appelle les oxydes métalliques naturels  ne sont tout simplement pas éclatants.
Elles viennent de roches et tirent sur la couleur terre.

2. Par contre, Il  existe  d’autres rouges, qui eux sont éclatants … ceux sont des couleurs chimiques au cadmium ou sélénium, qui ne se mélangent pas avec les oxydes métalliques. Il est important de prendre des précautions  avec eux.
Tous les rouges éclatants sont concernés.

 

 

Comment dois je utiliser ces différents rouge sur ma porcelaine !

 

 

 

 

Les rouges et ocres naturels

Le pinceau peut être utilisé pour les rouges et ocres naturels. On peut également utiliser la technique du putoisage et du balayage.

Si vous devez les mélanger, je vous conseille de le faire avec des couleurs sombres comme des marrons, des pourpres… N’oubliez pas de faire vos essais.

Par contre, le mélange avec des couleurs claires n’est pas terrible. Je ne vous le conseille pas., Vous risquez de rencontrer des problèmes; vos couleurs risquent de ressortir, après cuisson, blanchâtres.

 

______________________________________________________

Si vous arrivez sur ce blog pour la première fois, vous serez peut-être intéressés par mon livre « débuter la peinture sur porcelaine » dans lequel je vous donne toutes les bases pour réaliser et réussir vos premiers décors sur porcelaine.

Pour le télécharger gratuitement cliquez ici. Vous serez redirigé sur un autre onglet et pourrez continuer votre lecture ensuite sur cette même page.

______________________________________________________

 

 

Les rouge de cadmium

 

Les rouges par excellence… un rouge éclatant est toujours fabriqué à base de cadmium.

Précautions à prendre :

  • ne jamais mélanger les rouges cadmium, ni même les oranges cadmium avec les couleurs non cadmium.
  • ne jamais faire toucher les autres couleurs aux rouges cadmium
  • ne pas utiliser sur porcelaine dont l’émail est coloré
  • utiliser un matériel réservé aux cadmium
  • le rouge cadmium tolère seulement le noir non cadmium au moment du travail (par exemple pour faire des ombres)
  • éviter de mettre du noir sur un rouge cadmium cuit, il virerai au gris, ou alors en couche très fine
  • Ces rouges ne s’utilisent pas en dégradé
  • Pour obtenir un bon résultat il faut mettre une certaine épaisseur, de préférence en putoisant
  • bannissez le balayage
  • Ces rouges gardent leur éclat si ils sont correctement posés et cuits.
  • ne faites pas de dégradé avec la même couleur
  • poser deux couches de rouge cadmium, avec une cuisson intermédiaire, pour obtenir un meilleur résultat

Petite exception : la couleur  pourpre de rose , qui n’est pas cadmium  peut tout de même se mélanger à toutes les
couleurs, qu’elles soient cadmium ou pas.

 

 

Et la cuisson dans tout ça !

 

 

les rouges naturels

   

Les rouges naturels supporte mal les températures hautes… trop chaud la couleur vire au marron.

Pourtant si vous faites cuire une porcelaine destinée à l’alimentation, vous devez opérer une cuisson à 850°C…dans ce cas là je vous conseille d’utiliser le rouge brique de fer qui restera le plus beau.

Pour les objets décoratifs, faites une cuisson entre 800° et 820°C.

 

 

Les rouges de cadmium

les rouges de cadmium peuvent subir une cuisson de 800° à 850°C…

Vous pouvez les utiliser sur vos porcelaines destinées à l’alimentation, seulement si vous les cuisez à 850°C

 

 

Maintenant que vous en savez plus sur le rouge, je vous invite à regarder le tutoriel sur comment peindre un coquelicot, et à vous entraîner sur vos porcelaines.

 

 

N’hésitez pas à faire des commentaires et à me poser des questions, je me ferai un plaisir de vous répondre.

Si cet article vous a plu , partagez le…  je suis sûre que vous ferez plaisir  … Quand à moi, je vous dis à très bientôt pour de nouvelles aventures créatives.

 

 

Corinne JEANJACQUES