Peindre sur Porcelaine…est- ce de l’Art ?

Peindre sur Porcelaine…est- ce de l’Art ?

On a souvent l’impression qu’un objet, même décoré d’une manière exquise, restera toujours de l’artisanat et non de l’Art.

Quel support pour l’Art?

Une toile bien « décorée » passera facilement pour de la peinture « abstraite », ce qui ne sera jamais le cas d’un objet de la vie courante orné pourtant des mêmes motifs…

Les traditions, si injustes soit-elles, perdurent. Ce n’est pourtant pas faute, depuis le siècle dernier, d’avoir essayé de changer la donne.

Picasso , avec ses assiettes, ou Matisse avec ses vitraux…nombreux sont les artistes qui s’écartent de la toile pour s’exprimer, mais c’est avant tout leur nom qui donne de la valeur à l’objet et non le support sur lequel ces artistes se sont exprimés.

Picasso
Picasso
Matisse

______________________________________________________

Si vous arrivez sur ce blog pour la première fois, vous serez peut-être intéressés par mon livre « débuter la peinture sur porcelaine » dans lequel je vous donne toutes les bases pour réaliser et réussir vos premiers décors sur porcelaine.

Pour le télécharger gratuitement cliquez ici. Vous serez redirigé sur un autre onglet et pourrez continuer votre lecture ensuite sur cette même page.

______________________________________________________

J’entends souvent :

« un des apanages de l’Art n’est il pas justement (malheureusement) d’être inutile?

Que cela ne nous empêche pas, en tout cas, de faire de l’Art pour l’Art »…

Moi même, j’aime m’exprimer sur des plaques de porcelaine ou carreaux de faïence. Une fois mise sur un mur, mon art est bien inutile !

A Méditer !

Corinne JEANJACQUES

Connaissez vous les différences entre les essences naturelles utilisées en peinture sur porcelaine ?

Connaissez vous les différences entre les essences naturelles utilisées en peinture sur porcelaine ?

Rappelons avant toute chose que les essences sont des produits NOCIFS, même ingurgités en petite quantité.

 Ces produits peuvent être mortels, surtout pour les enfants et ne peuvent être utilisés en présence de personnes à la santé fragile et aux femmes enceintes.

 

 A quoi ça sert les essences naturelles en peinture sur porcelaine?

 Les essences végétales utilisées en peinture sur porcelaine sont liquides et permettent de fluidifier la préparation de ses couleurs, afin de faciliter la pose de la peinture sur le support.

 Les essences végétales peuvent être également utilisées pour nettoyer les outils, les palettes, les pinceaux et autres.

 Bien que toutes ces essences sont le résultat de distillation de plantes, leurs origines sont variées :

 Le pin des Landes et la lavandes sont les principaux éléments employés dans la fabrication d’essences pour la peinture, ainsi que la girofle,  les agrumes, voire la noix de coco..

 Personnellement, j’utilise l’essence d’écorce d’orange pour nettoyer mon matériel, et l’essence de lavande pour fluidifier mes couleurs et éviter quelles ne sèchent trop vite.

Il m’arrive également d’utiliser une essence à base d’huile de noix de coco pour nettoyer mon matériel…moins agressive que l’écorce d’orange et surtout sans odeur.

______________________________________________________

Si vous arrivez sur ce blog pour la première fois, vous serez peut-être intéressés par mon livre « débuter la peinture sur porcelaine » dans lequel je vous donne toutes les bases pour réaliser et réussir vos premiers décors sur porcelaine.

Pour le télécharger gratuitement cliquez ici. Vous serez redirigé sur un autre onglet et pourrez continuer votre lecture ensuite sur cette même page.

______________________________________________________

 

 Quelques petites explications sur ces différentes essences pour y voir plus clair :

  • Essence de Girofle L’huile est avant tout connue pour son usage en dentisterie comme antiseptique et antidouleur. En plus de ses remarquables propriétés antalgiques et anti-infectieuses, elle suscite aussi de l’intérêt dans bien d’autres domaines, tels que celui de la lutte contre les insectes, ou dans le sport pour diminuer la sensation de fatigue.
    Originaire de l’Est de l’Asie, le giroflier est une plante qui produit des clous de girofle. C’est à partir de ces clous que l’on obtient une huile essentielle puissante utilisée pour ses vertus antalgiques.   Dans la peinture sur porcelaine, nous utilisons quelques gouttes en ajout dans notre préparation de couleurs pour éviter qu’elle ne sèche trop vite. Elle sert à fluidifier votre peinture, vous écrirez plus facilement. Attention trop d’essence de girofle dans le mélange peut rendre votre peinture trop grasse. La couleur est plus onctueuse pour écrire ou faire des filets. Elle doit son odeur et son goût particulier à l’eugénol qui rappelle les produits utilisés par les dentistes et pour les bains de bouche. Personnellement j’ai beaucoup de mal avec cette odeur et je préfère utiliser l’essence de lavande qui a la même propriété pour la peinture.Résultat de recherche d'images pour "girofle"
  • Essence de lavande aussi dénommée : essence d’aspic, essence de lavandin. La lavande est la plante naturelle… le lavandin et l’aspic sont des hybrides. Le prix des essences issues de ces différentes plantes varie environ de 1 à 100. l’huile essentielle de lavande soulage dans de nombreux domaines. Les problèmes cutanés, notamment, comme les coups de soleil, les piqûres d’insectes, …….. les problèmes respiratoire… agit également sur le bien être, les angoisses , la fatigue….
    En peinture sur porcelaine l’essence de lavande sert à délayer une couleur empâtée au médium MX54 ou à l’essence grasse.Résultat de recherche d'images pour "lavande"
  • Essence d’orange est très appréciée et ses utilisations sont multiples. On l’utilise en aromathérapie, en pâtisserie, en confiserie. Son odeur très prononcée d’orange, parfume et désinfecte la maison . elle développe la joie et la gaieté et détend l’atmosphère en cas d’anxiété et de nervosité. En peinture sur porcelaine cette essence naturelle permet de nettoyer les pinceaux en poils de martre et autres poils naturels. elle est moins agressive que la térébenthine et surtout moins entêtante, l’essence d’orange est très agréable. Peut aussi remplacer l’essence de lavande.Résultat de recherche d'images pour "orange"
  • Essence d’écorces d’orange , est un solvant végétal. C’est une huile essentielle obtenue par pression et distillation des écorces d’oranges. Elle dilue des produits huileux comme les lasures, les huiles dures, les laques, la peinture à l’huile, les encaustiques, les cires dures, les huiles naturelles (huiles de lin et de bois), les résines naturelles . elle permet également le nettoyage des outils utilisés pour appliquer ces produits (pinceau, rouleau…). elle dissout les taches et les graisses, elle détachage également les étiquettes collantes (comme souvent au dos des porcelaines).               Résultat de recherche d'images pour "ecorce d'orange"
  • Diluant Écologique dérivés de l’huile de noix de coco est idéal pour la dilution des huiles végétales, des cires, le nettoyage des outils, la dilution des peintures naturelles. Ce diluant écologique permet également de remplacer l’essence de térébenthine. .Résultat de recherche d'images pour "noix de coco"

 

 

Quoiqu’il en soit, je passe par l’étape nettoyage au savon et à l’eau tiède,  pour être sûre que mes pinceaux ou éponges soient débarrassées de tout résidus de peinture, et que mon matériel perdure.

 

Nous arrivons au terme de cet article…

N’hésitez pas à faire des commentaires et à me poser des questions, je me ferai un plaisir de vous répondre.

Si cet article vous a plu , partagez le…  je suis sûre que vous ferez plaisir  … Quand à moi, je vous dis à très bientôt pour de nouvelles aventures créatives.

 

 

 

Corinne JEANJACQUES

 

 

+++++++++++++++++++++++
COMMENT ME SUIVRE
+++++++++++++++++++++++
Retrouvez-moi sur le blog : https://lelabodecorinne.com/
Abonnez-vous à la chaîne YouTube :https://www.youtube.com/watch?v=CrPn1vUJyGM&t=73s
Likez ma page Facebook : https://www.facebook.com/corinnejeanjacques/
instagram : https://www.instagram.com/sudc/olor
Boutique en ligne :https://www.etsy.com/fr/shop/lelabodecorinne

 

 

 

 

 

 

 

Les rouges en peinture sur porcelaine

Les rouges en peinture sur porcelaine

Avec les rouges en peinture sur porcelaine, je vois rouge !

 

 

Le rouge est une couleur qui n’est pas évidente dans la pratique de la peinture sur porcelaine destinée à subir une cuisson dans un four potier, et pourtant elle est si souvent présente dans ce que nous voulons peindre.

Je ne vous surprendrez pas en vous disant que le sujet que nous voulons peindre en premier est le plus souvent un joli coquelicot rouge,

C’est justement là que commence les problèmes.

Et oui, de tous temps, les rouges ont posé soucis !
Pourtant, avec quelques règles de base on peux éviter les mauvaises surprises.

 

Que dois je comprendre !

 

 

1. Dans la nature, deux couleurs manquent : le rouge et le orange. Les rouges naturels comme le rouge capucine, le rouge Pompadour,  le rouge égyptien, le rouille, l’ocre, l’abricot …. sont des oxydes métalliques naturels broyés plus ou moins finement selon les fabricants.
Ceux sont des rouges qui sont plus bruns que rouge éclatant. Les couleurs rouges dans la nature, qu’on appelle les oxydes métalliques naturels  ne sont tout simplement pas éclatants.
Elles viennent de roches et tirent sur la couleur terre.

2. Par contre, Il  existe  d’autres rouges, qui eux sont éclatants … ceux sont des couleurs chimiques au cadmium ou sélénium, qui ne se mélangent pas avec les oxydes métalliques. Il est important de prendre des précautions  avec eux.
Tous les rouges éclatants sont concernés.

 

 

Comment dois je utiliser ces différents rouge sur ma porcelaine !

 

 

 

 

Les rouges et ocres naturels

Le pinceau peut être utilisé pour les rouges et ocres naturels. On peut également utiliser la technique du putoisage et du balayage.

Si vous devez les mélanger, je vous conseille de le faire avec des couleurs sombres comme des marrons, des pourpres… N’oubliez pas de faire vos essais.

Par contre, le mélange avec des couleurs claires n’est pas terrible. Je ne vous le conseille pas., Vous risquez de rencontrer des problèmes; vos couleurs risquent de ressortir, après cuisson, blanchâtres.

 

______________________________________________________

Si vous arrivez sur ce blog pour la première fois, vous serez peut-être intéressés par mon livre « débuter la peinture sur porcelaine » dans lequel je vous donne toutes les bases pour réaliser et réussir vos premiers décors sur porcelaine.

Pour le télécharger gratuitement cliquez ici. Vous serez redirigé sur un autre onglet et pourrez continuer votre lecture ensuite sur cette même page.

______________________________________________________

 

 

Les rouge de cadmium

 

Les rouges par excellence… un rouge éclatant est toujours fabriqué à base de cadmium.

Précautions à prendre :

  • ne jamais mélanger les rouges cadmium, ni même les oranges cadmium avec les couleurs non cadmium.
  • ne jamais faire toucher les autres couleurs aux rouges cadmium
  • ne pas utiliser sur porcelaine dont l’émail est coloré
  • utiliser un matériel réservé aux cadmium
  • le rouge cadmium tolère seulement le noir non cadmium au moment du travail (par exemple pour faire des ombres)
  • éviter de mettre du noir sur un rouge cadmium cuit, il virerai au gris, ou alors en couche très fine
  • Ces rouges ne s’utilisent pas en dégradé
  • Pour obtenir un bon résultat il faut mettre une certaine épaisseur, de préférence en putoisant
  • bannissez le balayage
  • Ces rouges gardent leur éclat si ils sont correctement posés et cuits.
  • ne faites pas de dégradé avec la même couleur
  • poser deux couches de rouge cadmium, avec une cuisson intermédiaire, pour obtenir un meilleur résultat

Petite exception : la couleur  pourpre de rose , qui n’est pas cadmium  peut tout de même se mélanger à toutes les
couleurs, qu’elles soient cadmium ou pas.

 

 

Et la cuisson dans tout ça !

 

 

les rouges naturels

   

Les rouges naturels supporte mal les températures hautes… trop chaud la couleur vire au marron.

Pourtant si vous faites cuire une porcelaine destinée à l’alimentation, vous devez opérer une cuisson à 850°C…dans ce cas là je vous conseille d’utiliser le rouge brique de fer qui restera le plus beau.

Pour les objets décoratifs, faites une cuisson entre 800° et 820°C.

 

 

Les rouges de cadmium

les rouges de cadmium peuvent subir une cuisson de 800° à 850°C…

Vous pouvez les utiliser sur vos porcelaines destinées à l’alimentation, seulement si vous les cuisez à 850°C

 

 

Maintenant que vous en savez plus sur le rouge, je vous invite à regarder le tutoriel sur comment peindre un coquelicot, et à vous entraîner sur vos porcelaines.

 

 

N’hésitez pas à faire des commentaires et à me poser des questions, je me ferai un plaisir de vous répondre.

Si cet article vous a plu , partagez le…  je suis sûre que vous ferez plaisir  … Quand à moi, je vous dis à très bientôt pour de nouvelles aventures créatives.

 

 

Corinne JEANJACQUES

 

 

 

Quelle cuisson pour la peinture sur porcelaine

Quelle cuisson pour la peinture sur porcelaine

Les cuissons des décors sur porcelaine, C’est du tout cuit

 

 

Vous avez été nombreux et nombreuses a me faire part de votre problématique en ce qui concerne la cuisson de vos décors peints sur porcelaine.

Par exemple :

A quelle température dois je cuire le rouge ?

Pourquoi quand je sors ma porcelaine du four, ma peinture ne brille pas ?

Si j’utilise de l’or est ce que je cuis à la même température que mes couleurs ?

Pourquoi ma peinture a sauté quand j’ai récupéré ma porcelaine dans le four ?

Pourquoi mon rouge est sorti tout gris après la cuisson ?

Quelle température dois je programmer pour que je puisse manger dans mon assiette ?

…..

 

Des questions, il y en a des tonnes et il va être difficile d’y répondre en un seul article .

quoiqu’il en soit ,

La cuisson , c’est le passage obligé ! 

 

 

tout ceux et celles qui peignent sur porcelaine savent qu’à un moment donné, leur peinture devra passer au four pour fixer le décor.

c’est sûr qu’après avoir passé du temps à s’appliquer sur une peinture sur porcelaine, la cuisson doit être à la hauteur de ses espérances.

Dans cet article, je ne veux oublier personnes…

Nous avons les peintre sur porcelaine qui peignent, tout comme moi avec des oxydes métalliques et de ce fait la cuisson se fait dans un four potier.

Mais nous avons également les peintres qui utilisent des peintures qui se fixent dans le four de la cuisine…

il faut bien faire la différence.

 

Utiliser de la peinture sur porcelaine à 150° (style Pébéo)

 

 

 

 

 

Cette pratique peut être utile si il n’y a pas de four potier dans votre entourage et que vous voulez tout de même vous faire plaisir.

Sachez tout de même que le décor ne sera pas inaltérable.

A mon avis, il vaut mieux utiliser cette technique pour les objets décoratifs qui ne subissent pas de lavages fréquents ou pour les décors simples faciles à retoucher en cas d’éraflure ou d’usure. Ceux sont des produits faciles pour apprendre. Ils ne sont pas trop chers et ne nécessitent pas d’investissements importants,pour des résultats sympathiques. C’est également très ludique d’utiliser cette peinture avec les enfants.

En général la durée de cuisson dans un four à 150° est d’environ 25 minutes. Je vous conseille de mettre votre porcelaine décorée dans votre four froid, de laisser monter la température à 150° et de laisser refroidir avant de défourner. Vous pouvez, comme en peinture traditionnelle procéder à plusieurs cuissons successives en fonction du rendu voulu pour votre  décor.

Il est important que vous vérifiez que votre thermostat fonctionne parfaitement , ensuite  suivez les indications d’enfournement du fabricant de peinture, et normalement il ne devrai pas y avoir de soucis.

un tuto concernant cette pratique vous est offert dans mon livre « débuter la peinture sur porcelaine »…

N’attendez plus et téléchargez le en cliquant ici.

 

_________________________________________________________________________________________

Si vous arrivez sur ce blog pour la première fois, vous serez peut-être intéressés par mon livre

« débuter la peinture sur porcelaine » dans lequel je vous donne toutes les bases pour réaliser

et réussir vos premiers décors sur porcelaine.

Pour le télécharger gratuitement cliquez ici. Vous serez redirigé sur un autre onglet et pourrez continuer

votre lecture ensuite sur cette même page.

_________________________________________________________________________________________

 

Cuire ses porcelaines dans un four potier…

 

 

 

 

Dans le monde de la céramique, cette cuisson s’appelle la cuisson petit feu. Cette technique de décoration nous permet d’utiliser des oxydes métalliques mélangés à un liant pour les appliquer sur l’émail de la porcelaine. Tant que ces oxydes sont crus, ils ont une couleurs bien différentes de celle obtenue après cuisson… je vous conseille d’ailleurs de faire un nuancier si vous ne connaissez pas bien le rendu de vos pigments.

Pour cette technique traditionnelle,venant des porcelainiers de Limoges, berceau de cet art,  il faut un four spécial capable de monter à plus de 1000°. C’est un investissement lourd (compter 2000 euros environ pour un four neuf) .

Mais le résultat est à la hauteur de l’effort : l’ouverture de la porte après cuisson est un moment excitant !

Pour ceux et celles qui n’ont pas de four, il reste la solution de s’inscrire à un cours où la cuisson des travaux des élèves est assurée,  ou alors, à trouver un magasin ou une association qui accepte les cuissons de l’extérieur.

Personnellement, il m’arrive très souvent de cuire des porcelaines de personnes qui ne possèdent pas de four, et qui travaillent chez eux, moyennant une participation.

 

 

Que se passe-t-il dans le four lors de la cuisson ?

 

 

 

 

Le petit feu

 

Pendant la première phase de cuisson, jusqu’à 400°C,  la pièce de porcelaine se dilate. C’est une phase délicate durant laquelle les pièces les plus fragiles peuvent casser.

 

Le palier intermédiaire

 

Ensuite il y a un palier intermédiaire qui permet à tous les objets enfournés d’atteindre la même température.

 

 

Le grand feu

 

Le grand feu est la température finale de la cuisson… Avec un palier final qui permet là aussi à toutes les porcelaines enfournées d’atteindre la température voulue. Si vous ne le faites pas, le four commencera à refroidir dés qu’il aura atteint la température, sans être sûr que toutes les porcelaines soient montées à la température demandée.

 

Le refroidissement

 

Dés que le palier final est terminé, le four s’arrête, et alors commence la phase de refroidissement. Quand le four atteint les 400°C, les porcelaines reprennent leur taille initiale… Ne défournez pas avant que votre four n’est atteint une température raisonnable… Personnellement je ne l’ouvre jamais au delà de 80°C.

 

 

Comment enfourner mes porcelaines peintes ?

 

 

Vous devez avoir à disposition un petit peu de matériel… Des quilles encastrables, des pernettes, des pattes de coq, des plaques d’enfournement….

Je ne m’étendrai pas sur le sujet, ce serai trop long… Mais les fournisseurs de four expliquent parfaitement comment utiliser ces matériels.

Il est donc temps d’enfourner les porcelaines dans le four…

 

  

 

C’est le moment pour moi de vous expliquer comment je fais à l’atelier.

Tout d’abord, évitez de choquer les parois.

Ensuite privilégier la pose de vos porcelaines les plus lourdes et volumineuses sur le bas du four et les plus légères au-dessus.

Poser les porcelaines sur des plaques d’enfournement au préalable enduite au pinceau  d’un mélange de kaolin dilué à l’eau. Je pense que cette opération est indispensable pour éviter que certaines porcelaines n’adhèrent à la plaque et ne cassent au moment du refroidissement. Cela évite les inattentions et vous pouvez dans ce cas enfourner même si la porcelaine est toute émaillée.

 

j’ai enregistré 3 programmes sur mon four de cuisson décor sur porcelaine :

PROGRAMME 1 (P1)….. 300 °C en 2 heures……….entre 780°C et 800°C en 20 minutes

PROGRAMME 2 (P2)……300°C en 1 heure 30……..820°C en 10 minutes

PROGRAMME 3  (P3)……300°C en 1 heure 30……..840°C et 860°C en 10 minutes

 

_________________________________________________________________________________________

Si vous arrivez sur ce blog pour la première fois, vous serez peut-être intéressés par mon livre

« débuter la peinture sur porcelaine » dans lequel je vous donne toutes les bases pour réaliser

et réussir vos premiers décors sur porcelaine.

Pour le télécharger gratuitement cliquez ici. Vous serez redirigé sur un autre onglet et pourrez continuer

votre lecture ensuite sur cette même page.

_________________________________________________________________________________________

 

Petit récapitulatif à accrocher prés de votre four

(températures de cuisson)

 

Bleu…………………………………..       entre 820 et 950°C  

Pourpres…………………………….       entre 820° et 860°C 

Les autres couleurs……………..       entre 780° et 850°C

Rouges………………………………       entre 780° et 800°C (couches fines)  

pigments sans plombs………….       plutôt dans la tranche supérieure des températures citées ci-dessus

reliefs…………………………………       entre 800° et 820°C

Insertion de verre sur relief……       entre 800 et 820°C

Tréssaillage, sablage……………       entre 780° et 800°C

Couleurs mate……………………..       800°C

Agent de matage…………………        800°C

Or, lustres, platine sur porcelaine    entre 680° et 800°C 

Or, lustres, platine sur couleur         entre 680° et 840°C

Les cadmiums ……………………        entre 760° et 800°C……….selon les fournisseurs 840°C

Solution de marbrage sur ………       entre 720° et 750°C

gomme arabique…………………..        entre 680° et 780°C

……….ETC……………… à compléter selon vos propres expériences

 

 

 ATTENTION :

 

  1. seuls les  décors cuits au delà de 840° C peuvent  être culinaire ou alimentaire.
  2. Il faut faire attention aux couleurs qui contiennent du cadmium qui seront cuites à basse température, ainsi qu’aux produits utilisés pour les techniques modernes dont la cuisson ne dépassera pas 780°c.
  3. Pensez à bien aérer la pièce où vous faites vos cuissons.
  4. L’or posé directement sur l’émail de la porcelaine peut supporter 840°c
  5. L’or posé sur couleurs, reliefs, textures… ne peut supporter plus de 780°c
  6. Pour les couleurs sans plomb la température de cuisson doit être élevée pour plus de brillance.
  7. Sans le cadmium, la palette des couleurs perd ses couleurs les plus vives, comme les rouges vifs, les orangés brillants, ou es jaunes intenses.

 

 

Les avis divergent en ce qui concerne les cuissons et c’est bien normal.  Il faut que vous teniez compte des caractéristiques du four , du support sur lequel vous avez peint ainsi que  des produits qui évoluent. Je pourrai même rajouter les expériences que vous allez, tout comme moi,faire … ce n’est pas pour rien que j’ai appelé mon blog « le labo de Corinne ».

 

Petit conseil, n’hésitez pas à noter les résultats obtenus en fonction des cuissons, quoiqu’il en soit il y a toujours des surprises à la sortie du four.

 

 

Help, le torchon brûle !

 

 

Trêve de plaisanterie, quelquefois, à l’ouverture du four, il y a des surprises… VOUS AVEZ UN SOUCI !

Si vos couleurs sont toute pâles voire mâtes,ou s’enlèvent sous forme de poudre,  c’est que vous avez posé vos couleurs en couche trop fine, ou que la température n’est pas montée assez haut… Le mieux est de refaire une cuisson avec une température plus élevée.

A contrario, la couleur s’écaille et creuse votre décor peint sur votre porcelaine…dans ce cas c’est que vous avez passé la peinture en couche trop épaisse… Dans ce cas je vous invite à faire sauter l’émail soit avec un tréssaillage, ou de façon plus radicale avec une « dremel », petite ponceuse électrique.

Vos pourpres et vos roses ressortent un peu orange … Cela vient du fait que la cuisson n’a pas atteint une température suffisamment élevée… n’oubliez pas un rose est beau que s’il atteint 850°C.

Vous ne comprenez pas, mais votre peinture est rugueuse à la sortie du four… A mon avis vous avez choqué les paroi du four à l’enfournement et les poussières ont cuit sur la couleur. N’hésitez pas à poncer avec une petite toile émeri aux grains fins pour enlever toutes les aspérités.

Vous craquez, tout vos rouges deviennent gris. C’est tout simplement parce que vous mélangez les couleurs qui contiennent du cadmium, avec les autres couleurs. Tout cela ne fait pas bon ménage… et dans ce cas aucun remède.

En revanche si votre rouge au cadmium est trop pâle ou blanchâtre, vous pouvez repasser une couche et recuire.

 

 

Voilà j’arrive au terme de cet article qui, j’espère qu’il vous sera très utile…

Cette fois ci,  je suis allée plus loin dans les explications et je pense que certaines personnes peuvent trouver ça trop technique. Je vous promet que je reprendrai plus en détail les différents points lors de mes prochaines Newsletter envoyées aux abonnés.

N’hésitez pas à faire des commentaires et à me poser des questions, je me ferai un plaisir de vous répondre.

 

Si cet article vous a plu , partagez le…  je suis sûre que vous ferez plaisir à quelqu’un … Quand à moi, je vous dis à très bientôt pour de nouvelles aventures créatives.

 

 

Corinne JEANJACQUES

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

8 fournitures de peinture sur porcelaine sans lesquelles je ne peux pas vivre

8 fournitures de peinture sur porcelaine sans lesquelles je ne peux pas vivre

Les artistes sont généralement des collectionneurs passionnés et des amateurs de matériel d’art. Dans mon atelier, des pots, des boîtes et des contenants divers débordent de pinceaux, de crayons, d’outils, de pigments… J’aime être entourée des outils qui me permettent de créer. C’est un peu comme en cuisine, je ne supporte pas de manquer d’un ingrédient au moment où je dois préparer mon plat favoris.

Je partage avec vous les 8 meilleures fournitures sans lesquelles je ne peux pas vivre et commence par expliquer comment éviter la tentation d’acheter, acheter, acheter, de créer son chemin vers la créativité.

En règle générale, j’essaye d’éviter la tentation de toujours avoir de la nouveauté sur les étagères de mon atelier, je reste fidèle à mon style, en créant avec les outils et les couleurs propres à mon travail.

J’ai toujours cru fermement que devais expérimenter un large assortiment de fournitures avant de pouvoir vraiment parler de ce que pourraient être mes produits préférés. Une fois que j’ai découvert ce que je devais faire, j’ai entrepris de travailler avec eux tous les jours. Je vous encourage à explorer une variété d’outils – à explorer vraiment ce qu’ils peuvent vous offrir en tant que peintre sur porcelaine et à vous familiariser avec chacun d’eux – avant de créer votre propre liste de fournitures. Et maintenant, passons à mon top 8 de mes fournitures préférées pour peindre sur porcelaine !

1. Pinceaux

J’ai des pots et des boîtes pleines de pinceaux de toutes formes et de toutes tailles. Mais au final, je me rend compte que j’utilise toujours les mêmes… Et vous me croirez ou pas, ceux sont les pinceaux les moins chers… ceux trouvés dans un magasin discount… J’adore mes pinceaux synthétiques. Ceux où les poils sont orange, et plus particulièrement les pinceaux plats.

J’utilise quelque fois des pinceaux en martre, mais quand je vois comment il m’arrive parfois de les maltraiter, j’ai mal.

En optant pour ces outils moins coûteux, je suis libre de les utiliser comme bon me semble, sans craindre de me ruiner.

2.  les pinceaux dit putois

Là aussi, normalement un bon peintre sur porcelaine utilise des pinceaux à putoiser, dont la forme est biseautée… on s’en sert pour tapoter la couleur posée afin d’effacer les marques de pinceau.

Personnellement, je ne l’utilise pas à cet effet… Les putois me servent à balayer les couleurs et plus précisément à fondre les couleurs surtout si il y en a plusieurs.

Vous l’aurez compris, comme on dit dans ma région occitane, je suis un peu « réboussière ».

Pour effectuer ce balayage, j’adore utiliser des pinceaux normalement utilisés pour la pratique du pastel…je les utilise tel le pinceau blush quand on se maquille. Ils sont là pour effleurer la peinture, aussi délicatement que si vous les passiez sur votre visage. Ils ne doivent à aucun moment être en contact avec un liquide au cours du travail… ils ne seraient plus utiles à la fonction initiale. Ces pinceaux sont bien moins chers que ceux proposés pour le putoisage.

Encore une fois, pour plus de liberté créative, il n’est pas question de se ruiner.

3. Crayons

Pour dessiner sur ma porcelaine, j’utilise un crayon noir aquarellable, dont la pointe est grasse… bien appointée. Il en existe d’autres comme le rouge… Je ne l’aime pas parce qu’après cuisson il laisse des traces.

Pour moi ce crayon est indispensable parce que je ne décalque rien.

Si vous ne vous sentez pas sûr(e) avec le crayon, vous pouvez utiliser du carbone pour reporter vos dessins sur votre porcelaine… Là aussi il en existe des noirs et des rouges… L’effet de traces est le même après la cuisson. Mais le noir a aussi son inconvénient…surtout si vous peignez avec des couleurs claires, il est difficile de bien se rendre compte de ce que l’on fait parce que le noir du carbone salit notre peinture… Tout cela fait un peu « cra cra ».

Donc si on résume il n’y a pas vraiment de solution idéale. Vous êtes seul (e) maître à bord, et à force de pratique vous utiliserez bien ce qui vous convient le mieux.

Moi je me sens concernée que par mon CRAYON NOIR, tel mon crayon que j’utilise quand je dessine sur une feuille.

____________________________________________________________________________

Si vous arrivez sur ce blog pour la première fois, vous serez peut-être intéressés par mon livre

« débuter la peinture sur porcelaine » dans lequel je vous donne toutes les bases pour réaliser

et réussir vos premiers décors sur porcelaine.

Pour le télécharger gratuitement cliquez ici. Vous serez redirigé sur un autre onglet et pourrez continuer

votre lecture ensuite sur cette même page.

______________________________________________________________________________________

4. disque à putoiser

C’est une éponge ronde genre, encore une fois houpette à maquillage , dont le grain est fin. Elle m’est très utile pour uniformiser mes couleurs par l’action de putoiser.

J’aime l’utiliser quand je fais des fonds, ou des visages… pour dégrader mes couleurs.

5. gommes en caoutchouc (de toute sorte)

Souvent en peinture sur porcelaine, la gomme en caoutchouc, porte le nom de gomme américaine. Ne me demandez pas pourquoi, je n’en sais strictement rien. Peut être a-t-elle traversée l’océan pour venir envahir nos étals de magasin. En tout cas je la trouve très pratique. Souvent elle a deux embouts, un pointu et l’autre biseauté. On peut s’en servir pour faire un nettoyage délicat des bordures de notre motif, mais je l’aime tout autant pour faire des enlevées de couleurs.

Alors parlons en des enlevées de couleurs… utiliser des gommes en caoutchouc de toute forme, dures ou molles, permet d’autres créations.

Dans l’action de peindre, on pense toujours que l’on doit mettre de la peinture. Certes, mais on peut également peindre en faisant des enlevées dans la couleur. C’est tout aussi amusant. Mais pour cela, il faut faire un travail spontané et non décalqué.

6. petits pots en verre

J’ai pour habitude de préparer mes couleurs à l’avance…et pour les réserver je les mets dans des petits pots en verre. Pour tout vous avouer c’est mon amie Josiane, ma fidèle collaboratrice, qui me les prépare.

C’est pour moi très pratique… tout d’abord quand il s’agit de choisir les couleurs que je veux pour peindre, ensuite quand j’ai décidé de peindre, je ne perd pas deux heures à les préparer. Je ne sais pas si c’est pareil pour vous, mais quand j’ai envie de peindre j’ai envie de le faire de suite. On sait tous et toutes qu’il est important de bien préparer ses couleurs en les malaxant longtemps. La plupart du temps, et je m’en rend compte lors des ateliers, les élèves qui n’ont pas adopté ma méthode, ne travaille pas suffisamment leurs couleurs. C’est une étape qu’elles négligent. Et souvent la préparation est trop liquide.

Le dernier avantage, c’est que je ne gaspille pas. Une fois mon travail terminé, je remet mes reliquats de peinture dans leur pot.Chacune de mes couleurs a son pot attitré, avec son nom écrit en noir sur le dessus.

Je ne renferme par contre jamais de « chonchon » dans des pots vides… sinon la peinture sèche.

7. Du carrelage blanc

Même si j’adore peindre sur la porcelaine, parce que c’est une matière noble et fine, que les sensations sont si particulières… Je peins également et souvent sur du carrelage blanc, ou autre d’ailleurs…

Il ne se passe pas une journée, où je n’ai pas mon pinceau à la main.

Dans le labo de Corinne, les expériences sont de mise… il serai dommage de gâcher une belle porcelaine pour une expérience. Pourtant les résultats sont souvent du plus bel effet.

L’autre raison est que j’ai toujours un carreau pour montrer aux élèves comment j’aborde la peinture qu’elles veulent réaliser. Cela m’évite de mettre ma main sur leur création, même si il m’arrive parfois de corriger. Je pars du principe qu’une apprentie peintre ne pourra apprendre de ses erreurs que si elle peint seule sa porcelaine. Il est absolument indispensable dans l’apprentissage que l’élève voit son évolution.

La dernière raison, est que j’adore peindre de grandes fresques… si je devais les faire en porcelaine, cela serai beaucoup trop onéreux.

8. Mon carnet à idées

Je ne sais pas si vous êtes comme moi, mais mon cerveau est une véritable machine à créer. Une idée à la seconde. Alors je dois me canaliser.

L’objet idéal pour moi est mon carnet à idées.

C’est un cahier de pages blanches à spirales dans lequel je répertorie toutes mes idées. Je l’utilise également pour griffonner au crayon ou au stylo ou peindre avec mes encres.

C’est souvent le début d’une future peinture sur porcelaine.

J’y note également toutes informations qui me semblent utiles même si cela n’a rien à voir avec la peinture.

C’est un peu mon journal intime de la création.

 

Nous voilà au terme de ma liste. Il y a sûrement d’autres outils indispensables, mais ceux énumérer ci-dessus me semblent être ceux que j’utilise tous les jours.

Les fournitures d’art , en général, sont essentielles à la création, mais avec un si grand choix, il peut être difficile de savoir par où commencer quand il s’agit de créer votre propre liste de favoris.

Mon conseil ?

Observez ce qui existe déjà, explorez les outils dont vous disposez et expérimentez les quotidiennement.

N’hésitez pas à faire des commentaires et à me poser des questions, je me ferai un plaisir de vous répondre.

 

Si cet article vous a plu , partagez le…  je suis sûre que vous ferez plaisir  … Quand à moi, je vous dis à très bientôt pour de nouvelles aventures créatives.

 

Corinne JEANJACQUES