Sélectionner une page

Les cuissons des décors sur porcelaine, C’est du tout cuit

 

 

Vous avez été nombreux et nombreuses a me faire part de votre problématique en ce qui concerne la cuisson de vos décors peints sur porcelaine.

Par exemple :

A quelle température dois je cuire le rouge ?

Pourquoi quand je sors ma porcelaine du four, ma peinture ne brille pas ?

Si j’utilise de l’or est ce que je cuis à la même température que mes couleurs ?

Pourquoi ma peinture a sauté quand j’ai récupéré ma porcelaine dans le four ?

Pourquoi mon rouge est sorti tout gris après la cuisson ?

Quelle température dois je programmer pour que je puisse manger dans mon assiette ?

…..

 

Des questions, il y en a des tonnes et il va être difficile d’y répondre en un seul article .

quoiqu’il en soit ,

La cuisson , c’est le passage obligé ! 

 

 

tout ceux et celles qui peignent sur porcelaine savent qu’à un moment donné, leur peinture devra passer au four pour fixer le décor.

c’est sûr qu’après avoir passé du temps à s’appliquer sur une peinture sur porcelaine, la cuisson doit être à la hauteur de ses espérances.

Dans cet article, je ne veux oublier personnes…

Nous avons les peintre sur porcelaine qui peignent, tout comme moi avec des oxydes métalliques et de ce fait la cuisson se fait dans un four potier.

Mais nous avons également les peintres qui utilisent des peintures qui se fixent dans le four de la cuisine…

il faut bien faire la différence.

 

Utiliser de la peinture sur porcelaine à 150° (style Pébéo)

 

 

 

 

 

Cette pratique peut être utile si il n’y a pas de four potier dans votre entourage et que vous voulez tout de même vous faire plaisir.

Sachez tout de même que le décor ne sera pas inaltérable.

A mon avis, il vaut mieux utiliser cette technique pour les objets décoratifs qui ne subissent pas de lavages fréquents ou pour les décors simples faciles à retoucher en cas d’éraflure ou d’usure. Ceux sont des produits faciles pour apprendre. Ils ne sont pas trop chers et ne nécessitent pas d’investissements importants,pour des résultats sympathiques. C’est également très ludique d’utiliser cette peinture avec les enfants.

En général la durée de cuisson dans un four à 150° est d’environ 25 minutes. Je vous conseille de mettre votre porcelaine décorée dans votre four froid, de laisser monter la température à 150° et de laisser refroidir avant de défourner. Vous pouvez, comme en peinture traditionnelle procéder à plusieurs cuissons successives en fonction du rendu voulu pour votre  décor.

Il est important que vous vérifiez que votre thermostat fonctionne parfaitement , ensuite  suivez les indications d’enfournement du fabricant de peinture, et normalement il ne devrai pas y avoir de soucis.

un tuto concernant cette pratique vous est offert dans mon livre « débuter la peinture sur porcelaine »…

N’attendez plus et téléchargez le en cliquant ici.

 

_________________________________________________________________________________________

Si vous arrivez sur ce blog pour la première fois, vous serez peut-être intéressés par mon livre

« débuter la peinture sur porcelaine » dans lequel je vous donne toutes les bases pour réaliser

et réussir vos premiers décors sur porcelaine.

Pour le télécharger gratuitement cliquez ici. Vous serez redirigé sur un autre onglet et pourrez continuer

votre lecture ensuite sur cette même page.

_________________________________________________________________________________________

 

Cuire ses porcelaines dans un four potier…

 

 

 

 

Dans le monde de la céramique, cette cuisson s’appelle la cuisson petit feu. Cette technique de décoration nous permet d’utiliser des oxydes métalliques mélangés à un liant pour les appliquer sur l’émail de la porcelaine. Tant que ces oxydes sont crus, ils ont une couleurs bien différentes de celle obtenue après cuisson… je vous conseille d’ailleurs de faire un nuancier si vous ne connaissez pas bien le rendu de vos pigments.

Pour cette technique traditionnelle,venant des porcelainiers de Limoges, berceau de cet art,  il faut un four spécial capable de monter à plus de 1000°. C’est un investissement lourd (compter 2000 euros environ pour un four neuf) .

Mais le résultat est à la hauteur de l’effort : l’ouverture de la porte après cuisson est un moment excitant !

Pour ceux et celles qui n’ont pas de four, il reste la solution de s’inscrire à un cours où la cuisson des travaux des élèves est assurée,  ou alors, à trouver un magasin ou une association qui accepte les cuissons de l’extérieur.

Personnellement, il m’arrive très souvent de cuire des porcelaines de personnes qui ne possèdent pas de four, et qui travaillent chez eux, moyennant une participation.

 

 

Que se passe-t-il dans le four lors de la cuisson ?

 

 

 

 

Le petit feu

 

Pendant la première phase de cuisson, jusqu’à 400°C,  la pièce de porcelaine se dilate. C’est une phase délicate durant laquelle les pièces les plus fragiles peuvent casser.

 

Le palier intermédiaire

 

Ensuite il y a un palier intermédiaire qui permet à tous les objets enfournés d’atteindre la même température.

 

 

Le grand feu

 

Le grand feu est la température finale de la cuisson… Avec un palier final qui permet là aussi à toutes les porcelaines enfournées d’atteindre la température voulue. Si vous ne le faites pas, le four commencera à refroidir dés qu’il aura atteint la température, sans être sûr que toutes les porcelaines soient montées à la température demandée.

 

Le refroidissement

 

Dés que le palier final est terminé, le four s’arrête, et alors commence la phase de refroidissement. Quand le four atteint les 400°C, les porcelaines reprennent leur taille initiale… Ne défournez pas avant que votre four n’est atteint une température raisonnable… Personnellement je ne l’ouvre jamais au delà de 80°C.

 

 

Comment enfourner mes porcelaines peintes ?

 

 

Vous devez avoir à disposition un petit peu de matériel… Des quilles encastrables, des pernettes, des pattes de coq, des plaques d’enfournement….

Je ne m’étendrai pas sur le sujet, ce serai trop long… Mais les fournisseurs de four expliquent parfaitement comment utiliser ces matériels.

Il est donc temps d’enfourner les porcelaines dans le four…

 

  

 

C’est le moment pour moi de vous expliquer comment je fais à l’atelier.

Tout d’abord, évitez de choquer les parois.

Ensuite privilégier la pose de vos porcelaines les plus lourdes et volumineuses sur le bas du four et les plus légères au-dessus.

Poser les porcelaines sur des plaques d’enfournement au préalable enduite au pinceau  d’un mélange de kaolin dilué à l’eau. Je pense que cette opération est indispensable pour éviter que certaines porcelaines n’adhèrent à la plaque et ne cassent au moment du refroidissement. Cela évite les inattentions et vous pouvez dans ce cas enfourner même si la porcelaine est toute émaillée.

 

j’ai enregistré 3 programmes sur mon four de cuisson décor sur porcelaine :

PROGRAMME 1 (P1)….. 300 °C en 2 heures……….entre 780°C et 800°C en 20 minutes

PROGRAMME 2 (P2)……300°C en 1 heure 30……..820°C en 10 minutes

PROGRAMME 3  (P3)……300°C en 1 heure 30……..840°C et 860°C en 10 minutes

 

_________________________________________________________________________________________

Si vous arrivez sur ce blog pour la première fois, vous serez peut-être intéressés par mon livre

« débuter la peinture sur porcelaine » dans lequel je vous donne toutes les bases pour réaliser

et réussir vos premiers décors sur porcelaine.

Pour le télécharger gratuitement cliquez ici. Vous serez redirigé sur un autre onglet et pourrez continuer

votre lecture ensuite sur cette même page.

_________________________________________________________________________________________

 

Petit récapitulatif à accrocher prés de votre four

(températures de cuisson)

 

Bleu…………………………………..       entre 820 et 950°C  

Pourpres…………………………….       entre 820° et 860°C 

Les autres couleurs……………..       entre 780° et 850°C

Rouges………………………………       entre 780° et 800°C (couches fines)  

pigments sans plombs………….       plutôt dans la tranche supérieure des températures citées ci-dessus

reliefs…………………………………       entre 800° et 820°C

Insertion de verre sur relief……       entre 800 et 820°C

Tréssaillage, sablage……………       entre 780° et 800°C

Couleurs mate……………………..       800°C

Agent de matage…………………        800°C

Or, lustres, platine sur porcelaine    entre 680° et 800°C 

Or, lustres, platine sur couleur         entre 680° et 840°C

Les cadmiums ……………………        entre 760° et 800°C……….selon les fournisseurs 840°C

Solution de marbrage sur ………       entre 720° et 750°C

gomme arabique…………………..        entre 680° et 780°C

……….ETC……………… à compléter selon vos propres expériences

 

 

 ATTENTION :

 

  1. seuls les  décors cuits au delà de 840° C peuvent  être culinaire ou alimentaire.
  2. Il faut faire attention aux couleurs qui contiennent du cadmium qui seront cuites à basse température, ainsi qu’aux produits utilisés pour les techniques modernes dont la cuisson ne dépassera pas 780°c.
  3. Pensez à bien aérer la pièce où vous faites vos cuissons.
  4. L’or posé directement sur l’émail de la porcelaine peut supporter 840°c
  5. L’or posé sur couleurs, reliefs, textures… ne peut supporter plus de 780°c
  6. Pour les couleurs sans plomb la température de cuisson doit être élevée pour plus de brillance.
  7. Sans le cadmium, la palette des couleurs perd ses couleurs les plus vives, comme les rouges vifs, les orangés brillants, ou es jaunes intenses.

 

 

Les avis divergent en ce qui concerne les cuissons et c’est bien normal.  Il faut que vous teniez compte des caractéristiques du four , du support sur lequel vous avez peint ainsi que  des produits qui évoluent. Je pourrai même rajouter les expériences que vous allez, tout comme moi,faire … ce n’est pas pour rien que j’ai appelé mon blog « le labo de Corinne ».

 

Petit conseil, n’hésitez pas à noter les résultats obtenus en fonction des cuissons, quoiqu’il en soit il y a toujours des surprises à la sortie du four.

 

 

Help, le torchon brûle !

 

 

Trêve de plaisanterie, quelquefois, à l’ouverture du four, il y a des surprises… VOUS AVEZ UN SOUCI !

Si vos couleurs sont toute pâles voire mâtes,ou s’enlèvent sous forme de poudre,  c’est que vous avez posé vos couleurs en couche trop fine, ou que la température n’est pas montée assez haut… Le mieux est de refaire une cuisson avec une température plus élevée.

A contrario, la couleur s’écaille et creuse votre décor peint sur votre porcelaine…dans ce cas c’est que vous avez passé la peinture en couche trop épaisse… Dans ce cas je vous invite à faire sauter l’émail soit avec un tréssaillage, ou de façon plus radicale avec une « dremel », petite ponceuse électrique.

Vos pourpres et vos roses ressortent un peu orange … Cela vient du fait que la cuisson n’a pas atteint une température suffisamment élevée… n’oubliez pas un rose est beau que s’il atteint 850°C.

Vous ne comprenez pas, mais votre peinture est rugueuse à la sortie du four… A mon avis vous avez choqué les paroi du four à l’enfournement et les poussières ont cuit sur la couleur. N’hésitez pas à poncer avec une petite toile émeri aux grains fins pour enlever toutes les aspérités.

Vous craquez, tout vos rouges deviennent gris. C’est tout simplement parce que vous mélangez les couleurs qui contiennent du cadmium, avec les autres couleurs. Tout cela ne fait pas bon ménage… et dans ce cas aucun remède.

En revanche si votre rouge au cadmium est trop pâle ou blanchâtre, vous pouvez repasser une couche et recuire.

 

 

Voilà j’arrive au terme de cet article qui, j’espère qu’il vous sera très utile…

Cette fois ci,  je suis allée plus loin dans les explications et je pense que certaines personnes peuvent trouver ça trop technique. Je vous promet que je reprendrai plus en détail les différents points lors de mes prochaines Newsletter envoyées aux abonnés.

N’hésitez pas à faire des commentaires et à me poser des questions, je me ferai un plaisir de vous répondre.

 

Si cet article vous a plu , partagez le…  je suis sûre que vous ferez plaisir à quelqu’un … Quand à moi, je vous dis à très bientôt pour de nouvelles aventures créatives.

 

 

Corinne JEANJACQUES